Etre mère, c’est aussi souffrir #3

Parce que parfois, être maman c’est aussi connaitre la peine de nos enfants….

Cette semaine, ma collégienne de bientôt 12 ans est rentrée de l’école avec la gorge serrée. Je l’ai senti dès qu’elle a passé le seuil de la maison. A son âge, il est difficile de s’exprimer spontanément et je dois souvent partir en quête d’informations à coups de « qu »est ce qui ne va pas? », « tu as eu une mauvaise note? » (je commence toujours par celle ci), « quelqu’un t’a embêté? », « tu as fait une bêtise? » et finalement « tu t’es disputé avec une copine? ».

C’est à cette dernière question que j’ai enfin obtenu un « oui » timide.

6854765622_d6bce7e233_z                                                                                                                                                                crédits photo

Quand ma fille a une copine « qui lui fait la gueule », j’ai un peu l’impression que c’est une copine à moi qui me fait la gueule. C’est fou cette transfusion de sentiments qui passe d’une mère à son enfant.

La copine en question fait la tête depuis 2 jours. Elle refuse d’expliquer pourquoi et demande juste à ma fille (par le biais des copines) qu’elle s’excuse. Tout ce que ma puce a pu obtenir des copines en commun sont des : « tu dois t’excuser », « elle ne veut plus être ton amie », « elle ne veut pas te parler ni t’écouter » et enfin le plus dur, celui qui me prend aux tripes : « sa mère ne veut pas qu’elle ait de mauvaises fréquentations, elle lui a dit de ne plus te fréquenter car tu es nuisible pour elle ».

Ma fille serait donc nuisible, mais on ne sait pas pourquoi. Et, alors que la France était frappé d’atrocités cette même semaine, que les français se rapprochaient et s’unissaient pour une cause commune de paix, j’ai été confronté à d’autres qui préfèrent semer la zizanie et la discorde entre nos enfants. Alors que nous sommes actuellement dans une démarche de dialogue avec nos enfants, j’ai été confronté à d’autres qui préfèrent le silence et la haine.

J’ai préféré dire à ma fille de tenter d’ouvrir le dialogue et de connaitre la raison de ce mépris. Je lui ai donné raison quand elle m’a dit refuser de s’excuser pour quelque chose qu’elle ignore.

1 semaine après, la discussion et les explications n’ont pas eu lieu. Je suis triste pour elle, désolée que des parents se mêlent ainsi des histoires de nos enfants. J’ai hésité à aller les voir pour leur parler mais je n’ai pas envie de rentrer dans leur jeu. Je préfère que ma fille arrive à résoudre son problème seule, mais en étant à l’écoute et en essayant de lui donner des conseils (tout en étant incertaine que ces conseils soient les bons).

Avez vous connu ce genre de problème?

Comment réagissez vous quand votre enfant se dispute avec ses amis?

Publicités

3 commentaires

  1. pas encore car Pimprenelle est trop jeune même si on a déjà eu de grosses crises à la maison à cause de crêpages de chignon avec une de ses bonnes copines … par contre ta souffrance je la comprends … car même lors de problèmes moins importants j’étais mal très mal comme ma fille !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s