Le régime paléo, Kézaco? #Paleo

Le régime paléo n’est pas qu’un régime alimentaire, c’est un art de vivre qui vise à reproduire le mode de vie de nos ancêtres paléolithiques.

Un peu d’histoire…

C’est le DR Boyd Eaton, anthropologue, qui émet l’opinion dans un article (New England Journal of Médecine, 1985) que la meilleure alimentation serait celle de nos ancêtres, ceux qui ne connaissaient pas les maladies dégénératives et entretenaient une excellente forme physique. Il est ensuite suivi par de nombreux scientifiques. Certains mettent en évidence que ce type d’alimentation pourrait permettre d’éviter certaines maladies (cardiovasculaires, ostéoporose, syndrome X). C’est ainsi que le Dr J Seignalet (auteur de l’alimentation ou la 3ème médecine) aurait utilisé avec succès ce mode d’alimentation contre des maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques et l’arthrite rhumatoïde ainsi que des maladies plus classiques comme la fibromyalgie.

Des bienfaits sur le corps…

Outre l’aspect médical, le régime du chasseur-cueilleur améliorerait les problèmes de digestion et de reflux gastriques, permettrait un bon fonctionnement intestinal et donnerait un regain d’énergie. La perte de poids est également un résultat du régime grâce à l’éviction des aliments industriels, du gluten, des produits laitiers et la diminution de l’apport de glucides et de sel.

 

Food-Pyramid

En application : les aliments autorisés et interdits

Ce qu’on peut manger

  • Les viandes (fraiches et surgelées mais non préparées), lardons et charcuteries.
  • les oeufs
  • les poissons et fruits de mer
  • les légumes et fruits frais et surgelés
  • les graisses telles que graisse de canard et huile d’olive pour la cuisson, huiles de graines pour les assaisonnements, huile de coco pour les desserts.
  • les graines et fruits à coques
  • les herbes, épices et cacao pur non sucré

 

Ce qu’on ne peut pas manger

  • les céréales bruts et transformés
  • les sucres (hormis ceux présents dans les aliments autorisés)
  • les féculents et légumineuses (pommes de terre, lentilles, pois chiches, coco sont des exemples)
  • les plats préparés industriels, qu’ils soient frais, surgelés ou en conserves. Plus généralement, les conserves, qui ont une haute teneur en sel, sont proscrites.
  • les produits laitiers
  • les sodas et jus de fruits (avec ajout de sucre)

Mon avis

Après 1 mois 1/2 de diète paléo (bon, j’avoue, je n’ai pas réussi à éviter le raclette en mi-parcourt), je constate effectivement une disparition des maux de ventre habituels, même pendant cette période douloureuse et exclusivement féminine que je supportais très mal.

Je n’ai plus de sensations de fatigue le matin, malgré des nuits courtes (6 à 7 heures de sommeil c’est très court pour moi, je suis plutôt une marmotte).

les maux de tête sont beaucoup moins fréquents, alors même que j’ai des tendances à migraine.

La perte de poids est relativement conséquente puisque j’y ai laissé 5kg, malgré la pause raclette que je me suis infligée (je suis excusée, il fallait la finir…)

Par rapport à d’autres régimes (et j’en connais un tas!) j’apprécie la variété des aliments (certains régimes interdisent les assaisonnements à l’huile), la possibilité de manger « à ma faim » (d’autres régimes sont trop restrictifs).

Pour ceux qui n’auraient pas l’intention de cuisiner un minimum, ce régime sera difficilement supportable. La variété de légumes et de façons de les cuisiner est importante pour permettre un plaisir gustatif.

Pour les fans de dessert (dont je ne fais pas partie), il est possible de confectionner de simples gâteaux en remplaçant le beurre par de l’huile de coco, la farine par des poudres d’amandes, de noisettes ou de coco, le sucre par du miel et le lait par du lait de coco (si tu n’aimes pas la noix de coco, passe ton chemin). Les fruits sont autrement la seule piste à exploiter.

Pour les fans de fromages (comme moi…), sans faire une croix dessus, on peut se contenter de se faire plaisir une fois de temps en temps.

Amis de la cuisine asiatique, ce régime est compatible avec toutes vos envies (on fera attention quand même à éviter le riz).

Avec un peu d’imagination et beaucoup d’envie, ce régime s’adapte facilement à notre vie quotidienne de citadins modernes. Les effets bénéfiques qu’il apporte sauront satisfaire les plus curieux.

mes recettes paleo

 

mes sites référents :

Publicités

3 commentaires

  1. Merci pour cet article très instructif.
    C’est un régime très cohérent en effet.
    Bon j’aurais un peu de mal à m’y tenir, étant droguée aux produits laitiers et aux féculents, et n’aimant pas cuisiner..
    Mais les principes de bases sont très intéressants et relativement aisés à appliquer au quotidien..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s