A propos de la peur de l’eau…. #piscine #école

Mon fils de 6 ans va à la piscine avec l’école, il parait que cela fait partie du programme et que c’est une discipline obligatoire. Il ne peut donc en théorie pas y échapper sans dispense médicale.

Il déteste ça. Au bout de la 3eme séance, j’ai réussi à lui arracher quelques bribes de ce qu’il s’y passe : il n’a pas pied, doit sauter dans l’eau sans frite ni bouée pour attraper une perche qu’il n’attrape jamais, il coule et doit se démerder tout seul à remonter. Il ne sait pas nager. Il a toujours eu peur de l’eau. Il tente désespérément de retrouver l’échelle depuis laquelle il vient de sauter pour remonter aussi vite qu’il le peut.
Sa maitresse m’a confirmé qu’il avait été placé dans un groupe d’enfants qui savent nager lors de l’évaluation de 1ère séance.
Depuis que j’en ai parlé avec son institutrice, mon fils m’a avoué qu’il passait son temps à pleurer à la piscine et que le maitre nageur en charge de son groupe n’en a rien à foutre. Quand Lucien lui a dit qu’il ne savait pas nager, il lui a répondu que ce n’était pas à lui d’évaluer ça, et « qui c’est le maitre nageur? ».

017E00D705630848-c1-photo-le-petit-spirou
Il a toujours eu peur de l’eau et on avait réussi à lui donner un peu de confiance et de plaisir l’été dernier…. Tout ça a été détruit. Depuis 2 jours il a mal à la tête et me dit que jeudi il sera malade et, parce qu’il n’a pas envie de mourir, il ne veut pas aller à la piscine. Je trouve dur d’entendre son fils de 6 ans dire qu’il a peur de mourir quand il va à la piscine. A t-il déjà été confronté à une expérience lui faisant penser qu’il allait mourir? est ce possible? peut il vraiment en avoir conscience à son âge?

Après quelques discussions, notamment avec des adultes ayant vécu des expériences similaires (il parait que ces méthodes d’apprentissage de la natation sont ancestrales, je ne comprends d’ailleurs pas qu’elles soient encore utilisées à notre époque…), je me rends compte que le traumatisme peut perdurer très longtemps, voire à vie. Ce n’est pas ce que j’attends de l’école. Même si ces activités sont encadrées par un organisme extérieur, il appartient aux encadrants d’être plus vigilants quant aux méthodes choisies et aux peurs de nos enfants.

Au moment où j’écris, mon fils est en pleine séance de natation, je ne me sens pas très bien de l’y avoir envoyé, même s’il était d’accord pour cela.

Finalement cette 4eme séance aura eu lieu. L’institutrice a été voir le maitre nageur pour lui en parler, voir avec lui si Lucien est bien dans le bon niveau (et visiblement c’est le cas, mon fils se débrouillerait bien, il a juste horriblement peur de l’eau). Elle est retournée le voir pendant le cours et a pris le temps de discuter avec lui en rentrant de la piscine, pour connaitre son avis. Visiblement, le fait que la maitresse soit intervenu auprès du maitre nageur aurait aussi eu son effet sur celui-ci : il s’est montré plus gentil et a été plus attentif aux craintes de mon enfant (mon plus grand qui a eu affaire aussi à lui l’an passé me dit que c’est toujours comme ça : à chaque fois qu’un élève se plaint auprès de l’institutrice et qu’elle intervient, le maitre nageur s’adoucit…).

Mon fils finira surement ses cours de piscine, il en reste 4. Mais ce sera sans sérénité pour ma part.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s